blog senior-les loisirs des seniors

“Mon pied droit est jaloux de mon pied gauche. Quand l’un avance, l’autre veut le dépasser. Et moi, comme un imbécile, je marche !” disait Raymond Devos. Tout le monde connait les bienfaits de la marche sur les maladies cardio-vasculaires, l’embonpoint ou bien l’arthrose mais saviez vous que des Universitaires Écossais ont  démontré que la randonnée agissait aussi contre la dépression ? Et si la marche à pied était le remède miracle ? Faisons le tour et  partons en exploration :

20 millions de français marchent, baladent ou randonnent. Tout le monde y trouve son bonheur: découvrir de jolies paysages, se promener en famille, ou gravir des sommets.  Pour que la marche produise des effets bénéfiques sur votre corps, il est nécessaire que vous marchiez selon les spécialistes à une allure approchant les 7 km/h ce qui correspond environ au double de votre rythme habituel.

Si comme beaucoup, vous avez des difficultés pour dormir, il faut savoir que la marche permet de mieux réguler le sommeil car si vous prenez l’air juste avant midi, vous allez augmenter votre taux de sérotonine qui est l’hormone du bonheur !

Si vous avez juste quelques petits kilos en trop, il faut savoir que si vous faites vos courses à pied, vous allez consommer 150K/cal par heure, si vous marchez vite alors en une heure vous allez dépenser 220 K/cal et enfin si vous vous promenez en forêt ou en montagne, là vous brûlez 400 K/cal ! Alors faites comme Jean Giono : “Si tu n’arrives pas à penser, marche ; si tu penses trop, marche ; si tu penses mal, marche encore”.

Physiquement la marche c’est bon qu’elle s’appelle ballade romantique ou randonnée pédestre mais ce qui est nouveau c’est  la démonstration des effets positifs de la marche sur le moral. Il suffit de marcher une demi-heure, quatre fois par semaine pour ressentir un mieux-être psychologique. Vous oxygénez mieux votre corps en marchant et ainsi vous approchez du calme intérieur et vous apaisez vos émotions. Et puis marcher seul, c’est aussi un excellent moyen de se retrouver face à soi-même, de laisser divaguer ses émotions, éventuellement de prendre des décisions importantes. Mais cela n’est pas nouveau, les philosophes comme Socrate marchait déjà avec ses élèves et maintenant le nec plus ultra dans les cabinets de psychiatres américains c’est de déambuler côte à côte avec son thérapeute pour discuter, retrouver son soi profond simplement en marchant. D’ailleurs Nietzsche ne disait pas autre chose “Seules les pensées que l’on a en marchant valent quelque chose”. La marche à pied seul ou en groupe est donc un anti-dépresseur naturel !

Mais avant de partir, ne faites pas comme tous ces inconscients que vous voyez randonner sans chapeau ou en tongs, voici quelques conseils élémentaires, pour que la marche à pied soit un réel plaisir :

-ayez des chaussures adaptées ( voir l’article de notre podologue Comment choisir ses chaussures )

-Marchez à des heures adaptées et jamais quand il fait trop chaud,

-marchez à votre rythme, et n’essayez pas de gravir l’Everest trop vite !

-ne partez pas en randonnée seul, premièrement c’est dangereux et ensuite il est toujours agréable de partager ses efforts !

Mais une autre découverte scientifique va vous faire mettre vos baskets aux pieds : une heure de marche par jour diminue de près de 14% les risques d’avoir un cancer du sein ! 80 000 femmes ont été suivies pendant près de 15 ans et celles qui marchaient 7 heures par semaine avaient moins de cancer du sein. Et c’est la société américaine du Cancer qui le prouve donc c’est sérieux ! 

Enfin, n’oubliez pas que la marche est un plaisir et pour terminer, méditez ces mots de Bernard Ollivier “La marche ramène le regard à une juste dimension, apprend à gouverner le temps. Le marcheur est un roi. Un roi qui souffre d’être à contre- courant mais qui a choisi, pour aller mieux, les grands espaces plutôt que le divan des rebouteux” …

3 millions de seniors pratiquent cette activité sportive et 9 millions de français souffrent ou ont souffert de dépression alors sachez que la marche est efficace contre la dépression, ce n’est pas nous qui le disons mais les chercheurs de L’Université de Stirling.  Et puis comme ce sont de bons écossais, ils ont rajouté: “La marche de toute façon ne peut pas faire de mal puisque c’est gratuit”‘