système santéNotre système de santé marche sur la tête. Et les sans-dents ne sont pas juste une appellation mais une réalité: les plus de 60 ans comptent en moyenne 15 dents absentes, 48% des seniors ont besoin de prothèse dentaire et enfin 75% des plus de 70 ans ont une santé bucco-dentaire dégradée. C’est pour cette raison qu’il faut lire d’urgence le billet d’humeur de notre dentiste, révélateur mais surtout édifiant: Je travaille dans le milieu médical comme chirurgien dentiste. Je vais vous conter deux anecdotes révélatrices de notre société: un jour je reçois une mamie puis plus tard une jeune fille de 22 ans…

J’évolue en tant que collaborateur dans un cabinet fort sympathique, disposant de toute la technologie permettant de réaliser des soins de qualité, mais seulement, la ville dans laquelle se trouve ce cabinet est sinistrée.
Chômage, drogue, petite délinquance,proportion de CMU et minimums sociaux très élevés par rapport à la moyenne nationale, bref un désert qui ne cesse de s’étendre compte tenu d’une motivation inexistante entretenue par un assistanat gouvernemental.

Un jour je reçois une petite “mamie” de 77 ans, veuve, qui vient de casser son appareil dentaire. Je lui arrange tant bien que mal mais lui précise qu’il est préférable d’en refaire un autre.Je lui fais donc un devis en lui conseillant de contacter sa mutuelle afin qu’elle prenne connaissance de son reste à charge.Je lui donne rendez vous pour la semaine qui vient vu le caractère urgent de la situation.
Le lendemain, mon assistante me dit que ma petite “mamie” a décommandé son rendez vous et qu’elle nous recontactera. 10 mois plus tard, je reçois ma petite “mamie” pour une nouvelle consultation. “Alors, vous avez fait votre appareil chez un autre dentiste, vous avez trouvé mon devis trop cher?” Non, j’ai confiance en vous mais vous savez,même avec ma mutuelle, il me reste 500 euros à payer de ma poche et avec ma petite pension d’ouvrière à la retraite, je ne peux dégager que 50 euros tous les mois, alors, me voila,j’ai économisé, maintenant je peux faire ma prothèse…

Et puis le même jour, une patiente de 22 ans arrive au cabinet parce qu’elle a mal aux dents, elle est enflée. Nous la prenons en urgence.
A l’examen clinique et radiologique, elle doit se faire extraire 8 dents irrécupérables et infectées. Comme elle a très peur, elle préfère faire cet acte sous anesthésie générale à l’hôpital. De toute façon, comme elle le précise, elle a la CMU,donc c’est gratuit! Sa mère a fait pareil, tout est pris en charge on ne paie rien.

2 mois après son intervention, comme convenu elle revient au cabinet pour remplacer ses dents absentes. Elle prend donc rendez vous, plutôt vers 11 h, avant elle dort. Dans la salle d’attente, elle joue avec le dernier “Iphone 6” écoute de la musique grâce à un joli casque rose, en attendant sa séance.
Sur le fauteuil, elle me parle de ses craintes d’être soignée avec la piqûre, elle a donc fumé plus que d’habitude avant le rendez vous, elle a même fumé un “pétard” pour être plus cool.

MOI:  Que faites vous dans la vie?
ELLE:  Rien.
MOI:  Pourquoi, vous ne trouvez pas?
ELLE:  Non ,ya rien.
MOI:  Vous cherchez?
ELLE:  J’ai envoyé un CV à la mairie il y a 8 mois, ils ont pas répondu! sinon je m’en sors bien avec le RMI et la CMU.
MOI:  Vous devez vous ennuyer toute la journée?
ELLE:  Je vis surtout le soir,la journée je dors ou je regarde les “anges”de la télé réalité.
MOI:  Et pour l’été, même pas un petit job?
ELLE:  Je vais tout de même pas bosser au MAC DO pour sentir la frite et gagner qu’un peu plus que ce que j’ai en ce moment!!
MOI:  Et pour le cannabis, vous compter arrêter? Vous savez c’est pas bon pour votre santé et vos dents.
ELLE:  Je suis trop accro, je fume tous les jours.
MOI: En plus outre pour votre santé, ça doit vous coûter cher.
ELLE: Je me débrouille, c’est pas un problème.

Je réalise son plan de traitement qui va me prendre 3 mois, et qui coûtera à minima 4000 euros à la sécurité sociale et qui ne me rapportera juste de quoi payer mon employeur et le prothésiste.
A noter par ailleurs que mes rendez-vous sont peu honorés ou quand ils le sont, c’est toujours avec un certain retard!
Mais, dans la situation actuelle et deontologiquement, il m’est impossible de refuser de la prendre!
Ce sont des faits fréquents…

J’entends parler de justice sociale, d’égalité, de fraternité, de droit à la santé!!! Qu’en est il de ces retraités qui ont travaillé pour leur pays durant 40 ans, parfois durement, et qui sont obligés de faire appel à une mutuelle souvent onéreuse, pour compenser leurs dépenses de santé alors que des fraudeurs sociaux, des réfugiés soient disant politiques, des réfractaires au labeur, bénéficient de droits qu’ils respectent même pas.

La santé reste un droit , c’est indéniable, mais la santé reste un devoir dans notre pays compte tenu de notre système.
Une personne qui cotise 40 ans, et qui,au moment ou elle en a le plus besoin, possède moins d’avantages qu’un fraudeur, qu’un réfugié, qu’un glandeur, qu’un dealer, ou qu’un délinquant est inadmissible.

Alors mesdames et messieurs les politiques, arrêtez vos blablas et appelez un chat un chat!
Contrôlez ENFIN toutes les personnes à qui vous accordez des aides sociales.
Si vous ne le faites pas, c’est vous qui serez responsables de la ruine de notre système de santé.

Et de grâce, donnez la CMU aux personnes qui en ont réellement besoin et surtout qui ont respecté hier comme aujourd’hui notre système de santé.