Mauvaise nouvelle pour des millions de retraités en ce premier janvier: la CSG va augmenter de 1,7%. C’est tellement facile de taper sur les retraités, qui ne vont pas descendre dans la rue. Et une perte de pouvoir d’achat de 1,7 point, ce n’est pas une paille, cela va représenter entre 250 et 400€ de moins chaque année. 9 millions de retraités à partir de seulement 1200€ de pension vont être impactés. Les retraités sont les grands perdants de la hausse de la CSG. Décidément, l’année 2018 commence bien mal…

Faites le calcul en fonction du montant de vos pensions : Avec 1200€ de retraite, vous allez payer 245€ de CSG en plus par an, avec 1500€ ce sera 306€, pour 1700€ 346€ supplémentaires et pour 2000€ le montant à payer en plus sera de 408€…

Ce qui est dramatique c’est que l’on présente un retraité avec seulement 1200€ par mois comme un privilégié ou un nanti. Mais essayez de vivre à la retraite, à 92 ans, avec 1201€ par mois. Certains disent que les retraités gagnent trop par rapport aux actifs, mais cet argument est fallacieux. On veut présenter tous les retraités comme des propriétaires avec des charges minimes mais salarié ou retraité avec 1205€ par mois, les problèmes de fins de mois sont les mêmes. Sauf qu’on peut compter sur son travail à 40 ans pour augmenter ses revenus, mais reconnaissez qu’à 85 ans, à part sa pension, c’est difficile d’aller chercher des compléments de pension !

En outre cette mesure oppose de fait les actifs et les retraités, ceux qui ont des compensations et les autres qui n’ont rien, on est donc loin d’une société pacifiée. Et ne parlons pas des applications ubuesques de cette hausse de CSG: un retraité touchant 1199 € par mois sera exempté, alors qu’à 1200 € il faudrait acquitter un supplément d’impôts de 350 ou 400 € par an.

Les gouvernants successifs tapent sur les retraités, c’est devenu un sport national !