Chaque mois, 23,3 milliards d’€ sont versés aux retraités au titre des pensions ! Oui vous avez bien lu 23 milliards chaque mois soit 280 milliards chaque année ! Et si un jour les 35 régimes de retraite mettaient la clé sous la porte ? Imaginez le cataclysme ! Notre beau système de répartition basé sur les cotisations des actifs afin de verser les pensions aux retraités tiendra-t-il le coup? En effet, un employé verse en moyenne 14,5% de son salaire pour les retraites des autres, et si notre système s’écroulait un beau jour? Étudions ce scénario catastrophe :

Alfred Sauvy avait prévenu il y a 60 ans déjà  : “nous ne préparons pas nos retraites en cotisant pour nos aînés, mais en élevant des enfants”. Notre système des retraites ne tient qu’à un fil. Si les salariés ne voulaient plus verser, et ce pour n’importe quelle raison leurs cotisations, les retraités français n’auraient plus d’autres possibilités que de mendier ! Notre régime de retraite peut s’apparenter à une pyramide de Bonzi, le fameux système à la Madoff. Si il n’y a pas de nouveaux arrivants qui passent à la caisse, tout s’écroule. C’est pour cela que les salariés sont obligés d’adhérer au système. Certes c’est une première condition, mais la deuxième qui ne peut être rendue obligatoire, c’est de faire beaucoup d’enfants donc de faire de nouveaux entrants. Si les couples décidaient de ne plus avoir de descendance alors adieu retraite des anciens!

Bon, nous ne jugeons pas ce système qui pour l’instant fonctionne tant bien que mal. On pressure les salariés, on fait les poches des retraités en gelant leurs pensions, on allonge les durées de cotisation, bref on bricole et on pare au plus pressé. Déjà la nouveau comité des retraites s’alarme des risques de déficit ! Et cela ne fait que 1 mois que ce comité vient d’être crée ! Les retraites complémentaires sont bientôt en manque criant de liquidités et  un administrateur tire la sonnette d’alarme “Il faut d’urgence chercher une solution: on ne pourra pas à l’avenir redistribuer de l’argent que nous n’aurons pas”

Et si cet argent n’arrivait plus ? Que vont devenir les retraités ? Imaginez un scénario où les pensions ne sont plus versées? La retraite pour tous c’est fini, la faillite c’est demain !

Si les retraites ne sont plus assurées, l’économie française ne s’en remettrait pas. En effet, les seniors représentent 53% de l’alimentation, 57% des dépenses de santé, 49% des dépenses de loisirs, 75% des voitures haut de gamme, 72% des opérations boursières. Tout compte fait, les retraités représentent 150 milliards d’euros de pouvoir d’achat ! Plus de clients, plus de consommateurs, plus d’entreprises !

La consommation exsangue, les enfants obligés de s’occuper de leurs parents…cependant  le scénario noir n’est pas envisageable car sinon le pays ne s’en remettrait pas. Par contre, une baisse des pensions est envisagée pour mettre fin aux déficits abyssaux des retraites qui se monteraient en 2020 à 25 milliards d’euros !

Pourtant les solutions ne manquent pas, et nous vous les livrons , à vous de préférer l’une ou l’autre :

cotisations plus longues,

-natalité plus élevée,

-alignement régime public-privé,

-élargissement de l’assiette des cotisations,

-augmentation de la TVA.

Le système de retraites né en 1945 était basé sur de multiples travailleurs et peu de retraités. La philosophie est inchangée mais les proportions actifs-retraités ont changé: 3 actifs pour un retraité en 1970, et en 2030 1,4 actif pour un retraité. Qui va payer les retraites? Le pauvre actif qui va financer tout seul la retraite de son père ou de sa mère? Si un retraité touche 1500€ de pension, alors le salarié devra verser 1000€ rien qu’en cotisation retraite? Impensable et irréalisable !

Allons nous nous diriger vers des mesures drastiques comme celles en vigueur en Grèce avec des retraites en baisse de 20%? De toute façon, le modèle par capitalisation n’est pas non plus la panacée. En Argentine, le système par capitalisation était la règle, et avec la crise 35% des retraités ne touchaient plus rien alors qu’ils avaient cotisé ! On donne souvent en modèle le système américain, mais là aussi les faillites de fonds de pension sont nombreuses !

Il n’y a donc pas de régime miracle, et notre système n’est pas si mauvais, loin de là mais attention à ne pas tuer ce régime par répartition à cause de réformes maintes fois reportées. Sinon, les retraités, notre pays et le monde ne s’en relèveraient pas !