60€ par an de baisse des allocations logement, certains vont dire: ce n’est pas grand chose, cela représente seulement 5€ par mois. Mais combien de retraités pauvres qui font attention à leurs dépenses quotidiennes vivent avec angoisse cette baisse des allocations…Quand vous n’avez que 700€  de retraite, un sou est un sou…Une paire de chaussures en moins, un repas amélioré qui s’éloigne, une sortie oubliée, voilà ce que signifie 5€ par mois en moins…Les élus s’en moquent, ces retraités pauvres qui sont des millions ne manifesteront pas, personne ne les écoutera, et ils se résigneront en silence…

Les syndicats étudiants montent au créneau concernant le coup de rabot sur les allocations logement. Nous aurions aimé entendre les pseudo associations de retraités pour s’offusquer à juste titre et de la même manière. Quand on est étudiant une baisse de 60€ par an des aides, c’est difficile mais à 87 ans c’est normal? 

Cette mesure inique décrétée en plein été va toucher de plein fouet les retraités les plus pauvres retraités. Ceux qui se privent, ceux qui comptent tout quand ils font leurs courses, ceux qui n’ont d’autres solutions que d’attendre une aide de l’Etat.

Regardez les retraités : aucune augmentation en 5 ans, et on va leur augmenter la CSG. Se sont-ils mis à râler ? A manifester? Non…

Après certains argumentent que cette baisse des APL sera compensée par la suppression de la taxe d’habitation. Mais les retraités qui sont pauvres ne paient pas cette taxe donc c’est une perte nette de pouvoir d’achat….

Oui, il est plus difficile de finir ses fins de mois quand on est dans la difficulté à 90 ans qu’à 20 ans ! 

Et puis au lieu d’annoncer des mauvaises nouvelles en plein été (hausse CSG, baisse des allocations logement), on aimerait bien que le gouvernement tienne ses promesses en faveur des anciens et notamment l’augmentation de 100€ par mois du minimum vieillesse ! Mais pour l’instant, cette promesse n’engage que ceux qui l’ont écouté!