Pour notre site Senior en Forme, Jean-Luc Mélenchon et la France Insoumise détaille son projet en matière de retraite,du chômage des seniors, du minimum vieillesse, du coût des maisons de retraite. Jean-Luc Mélenchon fait des propositions chocs : “Restaurer le droit à la retraite à 60 ans” “Revaloriser les pensions de retraite au niveau du smic” ou “augmenter de 50 % le montant de l’APA” Découvrez l’interview exclusive  de Jean-Luc Mélenchon et de la France Insoumise :
Monsieur,
Vous avez interrogé Jean-Luc Mélenchon sur ses propositions en matière de retraites, mais aussi concernant le chômage des seniors, le minimum vieillesse et les conditions d’accueil dans les maisons de retraite. Les propositions de la France Insoumise concernant les retraites et le minimum vieillesse sont les suivantes :
Restaurer le droit à la retraite à 60 ans à taux plein et fixer la durée de cotisation pour une retraite complète à 40 ans
– Revaloriser les pensions de retraite au niveau du smic pour une carrière complète et porter le minimum vieillesse au niveau du seuil de pauvreté
– Assurer le financement durable des régimes de retraites solidaires, intergénérationnelles et par répartition, par la mise à contribution des revenus financiers des entreprises, l’augmentation du volume des cotisations (créations d’emplois, hausse des salaires, recul de la précarité, hausse de l’activité des femmes, …) et de leur montant, la fin des exonérations fiscales pour les régimes de retraites par capitalisation.

Concernant le chômage des seniors, la France Insoumise prévoit de :
– Garantir la continuité du revenu en cas de perte d’emploi ou de retrait d’activité dans le cadre d’une sécurité sociale professionnelle
– Etablir le « droit opposable à l’emploi » en faisant de l’État l’employeur en dernier ressort : en cas de chômage de longue durée, l’État doit proposer un emploi au chômeur en lien avec sa qualification, sur une mission d’intérêt général, dans le cadre d’un service public de l’emploi identifiant clairement chacune des missions (conseil et accompagnement ; indemnisation ; orientation et formation professionnelle). Si l’État ne peut pas garantir un tel emploi, l’indemnisation par l’allocation-chômage se poursuit jusqu’à ce qu’un tel emploi soit proposé
Par ailleurs, la France Insoumise souhaite mettre en place les conditions d’une progression de l’espérance de vie en bonne santé, contrairement aux tendances actuelles, puisque l’espérance de vie a reculé en 2015 en France pour la première fois depuis 1969.

Pour ce faire, les propositions de la France Insoumise concernant la santé et la prise en charge collective de la dépendance sont les suivantes :
Rembourser à 100% les soins de santé prescrits, dont les soins et appareils dentaires, optiques et auditifs, faire baisser les tarifs des lunettes et appareils auditifs
Réduire le « reste à charge » de 500 euros par mois pour les personnes en établissement et augmenter de 50 % le montant de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie, aujourd’hui de 700 euros) pour les personnes restant à domicile pour faire face en urgence aux frais engagés par les personnes concernées.

– Construire une prise en charge solidaire de la dépendance financée par une mise à contribution des revenus immobiliers et des successions sur les gros patrimoines
Développer un réseau public de maisons de retraite avec tarifs harmonisés et accessibles, créer 10 000 places par an en EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) publics pendant 5 ans
– Former, qualifier et recruter en nombre suffisant le personnel nécessaire soit au moins 100 000 personnes
– Refondre les grilles de rémunération et de qualifications pour valoriser les métiers de prise en charge de la perte d’autonomie