Depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron à l’Elysée, le pouvoir d’achat des retraités a diminué de 6% selon l’économiste à l’OFCE Henri Sterdyniak, lorsqu’on prend en compte la hausse de la CSG et la non-indexation des pensions. La République en marche  a présenté dimanche 10 mars à Chartres ses “idées pour la France” dans le cadre du grand débat national et propose la réindexation des retraites sur l’inflation pour les petites retraites. Alors que les députés de la République en marche l’avaient supprimé il y a 6 mois! Décidément cette majorité est schizophrène. Cependant, la retraite n’est pas une prestation d’assistance, c’est un droit social acquis par les cotisations et c’est l’ensemble des retraites qui doivent être au minimum indexées sur les prix. On ne peut pas distinguer les retraites modestes et les retraites plus élevées, et accepter que les retraites plus élevées ne soient pas indexées, elles aussi, sur l’inflation. Car encore une fois on va créer des seuils incompréhensibles. Et à combien peut-on fixer une retraite modeste? 

En septembre 2018, le gouvernement a annoncé que les retraites allaient être augmentées de 0,3% alors que l’inflation était de 1,7%. Cette désindexation effective en janvier 2019 va faire perdre entre 750 et 1500€ et permettra de faire 1,8 milliard d’économies à l’Etat.

Mais patatras, les gilets jaunes sont passés par là et maintenant la République en marche veut revenir sur la désindexation, mais uniquement pour les retraités modestes !

Personne ne sait vraiment ce qu’est “une petite retraite ”ou “une retraite modeste” ! Cette définition est encore une usine à gaz ! Nous aimerions connaitre comment définir justement et équitablement une petite retraite ou une retraite modeste? Si jamais un montant est désigné pour définir le terme “retraite modeste” qu’il soit de 800€, 1000€, 1200€ ou plus, cela voudra dire que tous ceux qui ont une retraite supérieure d’1 € seront pénalisés! 

Simple réflexion: nous avions alerté dès septembre 2018 sur les conséquences dramatiques de la non revalorisation des pensions sur le pouvoir d’achat mais personne ne nous avait écouté! Voilà que le parti du président veut revenir sur cette mesure. Décidément, les retraités ne savent vraiment pas qui croire: le parti, les députés ou le gouvernement?

Au lieu de tergiverser, il faut dès à présent indexer toutes les pensions sur l’inflation !