Le niveau de vie des retraités est l’élément essentiel pour des millions de seniors. Mais entre la hausse de la CSG, la non revalorisation des pensions, toutes les taxes diverses et variées et la future réforme des retraites voulue par Emmanuel Macron, le pouvoir d’achat des retraités est menacé! Afin de le protéger et de la maintenir, il nous semble nécessaire de l’inscrire dans le marbre afin de se prémunir de toutes attaques futures et pernicieuses. Il faut donc sanctuariser, sacraliser dans la Constitution le niveau de vie des retraités afin d’offrir une garantie pérenne constitutionnelle à tous les retraités. Et ainsi, ils pourront dormir plus tranquillement même dans ces périodes de fortes chaleurs…

De réforme en réforme, de budget en budget, le pouvoir d’achat des retraités ne cesse de se dégrader. Dès 1987, l’indexation des pensions sur les prix a remplacé l’indexation sur les salaires dans le privé. De 2003 à 2014 les pensions progressaient de 17,9 %, tandis que les salaires eux progressaient de 24,8 % et le SMIC de 32,6 %. Sur les vingt dernières années, on peut estimer à une perte d’environ 20 % du pouvoir d’achat pour de nombreux retraités. Cela justifie pleinement que les retraités se mobilisent pour l’indexation des pensions sur les salaires afin de revenir à la situation d’avant 1987. Mais les retraités sont également victimes de mesures comme l’instauration de la taxe de 0,3 % de Contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie (CASA), la perte de la demi-part réservée aux veuves et veufs ayant élevé un enfant, la fiscalisation de la majoration de 10 % de la pension pour les personnes ayant élevé au moins 3 enfants.

Les pensions de retraite ne sont pas une allocation de solidarité, une aumône. Elles sont le résultat des cotisations payées tout au long de la vie professionnelle à partir des richesses produites par le travail, et de la solidarité entre les générations.

Le gouvernement est revenu sur certaines mesures qui impactaient fortement le pouvoir d’achat des retraités (hausse CSG, revalorisation des pensions) mais uniquement pour les retraités inférieures à 2000€. Mais pour les autres ? D’ailleurs cette mesure n’est elle pas inconstitutionnelle? Les conditions d’équité ne sont elles pas remises en cause?

Et qui dit que ce gouvernement ou un futur ne pénalisera pas à nouveau par des taxes des impôts en tout genre ou des décisions iniques le pouvoir d’achat des retraités.

Pour se prémunir de toute décision qui nuirait de fait aux retraités et pour enfin passer une retraite douce et paisible, oui il faut inscrire le niveau de vie des retraités dans la Constitution !