Le Ministre des Comptes publics a déclaré hier au JDD que les réformes du gouvernement étaient faites pour les salariés et les ouvriers. Nous lui répondons: pourquoi oublier les retraités? N’ont-ils pas eux aussi besoin de réformes? N’ont-ils pas eux aussi besoin que le gouvernement se préoccupe de leur pouvoir d’achat? Pourquoi opposer les actifs et les retraités? Pourquoi ne pas s’inquiéter de la paupérisation de millions de retraités? Ne sont-ils pas des citoyens comme les autres? 

L’interview du nouveau ministre nous a vraiment surpris et déçu. Pourquoi déclarer “Je pense que tous les retraités de France se soucient de la qualité de vie de leurs enfants et de leurs petits-enfants” Une question alors: qui se soucie donc de la qualité de vie des retraités?

Les retraités se doivent d’être altruistes, de penser aux autres mais le problème c’est que personne ne pense à eux ! 

Des retraites gelées, une fiscalisation galopante pour les retraités, des taxes spécifiques pour les seniors, des suppressions d’avantages fiscaux, voilà déjà d’immenses efforts consentis.

Et puis quand Monsieur Darmanin dit “je rappelle que la hausse de la CSG ne concernera pas les retraités les plus modestes-ceux qui touchent moins de 1200€ par personne” Nous pension que le Ministre se trompe lourdement, non Monsieur Darmanin, avec 1250€ de retraite, on n’est pas un retraité aisé ! 

Alexis Corbière, un député de la France Insoumise, a dit hier “qu’il trouvait “honteux” que le président de la République fasse “les poches” aux retraités”. “Je dis que quand on a bossé toute sa vie, qu’on gagne 1 300 euros par mois, vous augmentez la CSG, c’est dégueulasse, surtout que les mêmes qui font ça expliquent qu’il faut baisser l’ISF”

Sur ce point il n’a pas tort ! Pour les retraités, c’est donne moi ta montre, je te donnerai l’heure !