Jean Guitton écrivait “Etudiant, voilà bien un titre qu’on ne dépose qu’au tombeau“. L’institut National de la Recherche Médical est arrivé à une surprenante découverte: faire des études supérieures ralentirait l’apparition de la maladie d‘Alzheimer ! Plus votre niveau de diplôme est élevé, moins important seraient les risques de souffrir de la maladie d’Alzheimer. Cette maladie touche 900 000 français et les prévisions sont inquiétantes: en 2050, ce nombre devrait tripler. Étudions ensemble les relations entre le niveau scolaire et Alzheimer:

Si nous voulons faire reculer la maladie d’Alzheimer dans notre pays, il y a selon les chercheurs une solution simple: multiplions le nombre d’étudiants tout simplement. En stimulant notre cerveau par des activités intellectuelles, la maladie d’Alzheimer est freinée dans son développement. Et ce fameux volume de matière grise, présent dans notre cerveau, est plus important si vous avez la baccalauréat. Plus vous avez de matière grise, plus les neurones se mobilisent et luttent contre les lésions cérébrales qui sont des causes de la maladie d’Alzheimer. 

En étudiant 500 personnes âgées de 60 à 95 ans, les chercheurs ont démontré que si vous avez fait des études supérieures et si vous êtes touchés par les premiers symptômes bénins de la maladie d’Alzheimer, vous mettrez plus de 15 ans à développer une forme sévère de cette maladie. Par contre, si vous n’avez pas fait d’études, la maladie progresse plus vite et les incidences sur la vie de tous les jours sont presque immédiates.

Si vous ne voulez pas vous faire voler votre coeur et vos souvenirs, alors luttons contre cette satanée maladie !