Même le journal Libération titrait hier “Réforme de la CSG : au tour d’En marche d’intoxiquer“. Voici ce qui est écrit sur le site d’En Marche “De même, la hausse de CSG prévue pour financer, pour le pouvoir d’achat des salariés, la suppression des allocations chômage et maladie ne concernera pas les 40% de retraités les plus modestes. C’est un geste demandé aux retraités les plus favorisés” Encore une fois, la désinformation continue: mais là avec 1200€ de retraite, on ne parle plus de retraités “aisés” mais des retraités “les plus favorisés”. Il faudrait demander à des retraités qui vivent difficilement avec 1200€ de pension, s’ils ont l’impression d’être favorisés? 

Nous avons étudié avec attention l’argumentaire d’En Marche concernant les retraités et nous allons répondre point par point, sans parti-pris ni idéologie et encore moins de récupération politique. Nous sommes juste là pour défendre les intérêts des retraités trop souvent malmenés:

  • En Marche écrit “4 retraités sur 5 pourront bénéficier d’une exonération de taxe d’habitation”. D’accord mais la hausse de la CSG sera effective en janvier 2018 et l’exonération de la taxe d’habitation est prévue pour…2020! Donc pendant 2 ans au minimum, les retraités vont supporter une augmentation des cotisations sociales sans contrepartie de la baisse éventuelle de cette taxe. En outre, si le revenu fiscal est supérieur à 20 000€ par an soit 1666€ par mois, il n’y aura pas de suppression de la taxe d’habitation. C’est la double peine pour des seniors qui ont travaillé toute leur vie !
  • En Marche écrit “Le minimum vieillesse sera augmenté, passant de 800 à 900 euros par mois pour une personne seule”. Là c’est une excellente nouvelle et une très bonne chose! Sauf que le minimum vieillesse ne s’applique pas aux retraités qui ont  1200€ de pension. Alors pourquoi donc le mentionner en contrepartie de la hausse de la CSG?
  • En Marche écrit “les frais de lunettes, prothèses dentaires et appareils auditifs seront couverts à 100%” Encore une fois c’est une excellente décision mais qui n’a rien à voir avec une hausse de la CSG. Cela voudrait dire qu’avec une hausse de CSG de 300€ par an, il faudrait acheter pour cette somme des lunettes ou une prothèse dentaire? Et pour ceux qui n’ont pas de souci ni de vue ni de dents ou qui sont déjà très bien remboursés par leur mutuelle, la hausse des cotisations s’appliquera plein pot sans contrepartie.

Dans la hausse de la CSG ce qui nous gène vraiment, ce sont les éléments de langage pour faire passer la pilule. Faire croire que l’on est aisé ou favorisé avec 1200€ de retraite, c’est se moquer du monde !