Aujourd’hui Emmanuel Macron a présenté son programme et parmi de multiples proposions, nous en avons retenu deux qui concernent directement et principalement les retraités : “Nous augmenterons le minimum vieillesse de 100 euros par mois” et “Nous ne toucherons pas au niveau des pensions“. Tout cela est très bien, mais Emmanuel Macron propose aussi d’augmenter d’1,7 point la CSG. Cette  mesure affecterait directement les retraités qui paient cette cotisation et cette hausse entraînerait de facto une baisse équivalente des pensions. Rappelons le tout retraité avec une pension supérieure à 1200€ paie un taux de CSG de 6,6%. Mécaniquement cela ferait donc une CSG de 8,3% pour des millions de retraités

Faisons un peu d’histoire: la CSG a été mise en place en 1991, il y a 25 ans, et à l’époque son taux était de …1,1%. Cet impôt ou plutôt cette taxe vise à diversifier le mode de financement de la protection sociale. Un point de moins de CSG pour les retraités reviendrait à revenir au niveau de 2005.

Sinon, la proposition de hausse de 100€ du minimum vieillesse est une excellente chose pour le faire passer à 900€ par mois. Il faut savoir que le seuil de pauvreté en France pour une personne seule est de 1008€.

Les pensions avec Emmanuel Macron comme président ne baisseraient pas, c’est un soulagement pour les 15 millions de retraités. 

Est-ce que ces mesures vont convaincre les retraités de voter pour Emmanuel Macron ? Nous verrons car selon un sondage Monsieur Macron recueillerait 22% du suffrage des retraités, derrière François Fillon avec 39%.

Dans tous les cas, les candidats à la présidentielle s’intéressent ENFIN au sort des retraités et c’est une bonne chose !