Des retraités ont interpellé hier le Président de la République au sujet de la question du pouvoir d’achat des retraités lors d’un déplacement à Châlons en Champagne. La réponse d’Emmanuel Macron fut claire “Je sais que je demande un effort aux plus âgés, que parfois certains râlent, ça ne rend pas forcement populaire mais je l’assume “. Répondant à la hausse de la CSG qui frappe en priorité les retraités, le Président a répondu “Il faut avoir la patience de rappeler pourquoi on le fait, d’avoir des désagréments passagers parce que, à la fin, c’est quand même mieux qu’au début” Reste à savoir si les retraités vont être satisfaits de ces réponses…

Les retraités présents auraient pu et auraient du  répondre par ces quelques mots au Président:

Monsieur le Président de la République, depuis quelques temps, vous multipliez les gestes en faveur des actifs. C’est très bien mais il ne faudrait pas oublier aussi les 16 millions de retraités dans vos discours et dans vos actes. La hausse de la CSG sans compensation pour les retraités est un très mauvais signal adressé aux seniors de ce pays. Il faut savoir aussi que la situation des aînés en France n’est pas non plus enviable et je me permets de vous rappeler quelques chiffres douloureux : 8,4% des retraités sont pauvres, 1 127 000 seniors vivent au dessous du seuil de pauvreté et 7% des bénéficiaires des Restos du cœur ont plus de 65 ans. Alors Monsieur le Président, je vous pose une question simple : quelle est votre vision pour les millions de retraités dans notre pays?

Monsieur le Président, il est plus facile, plus tendance, plus moderne de s’adresser à des “djeuns” plutôt qu’à des résidents de maisons de retraite. C’est évident, et vouloir conquérir un électorat bourgeois-bohème, ou bobo, si vous le préférez, est une stratégie de communication. Cependant, les retraités de France attendent, eux aussi, des promesses mais surtout des actes forts. Vous devez vous occuper aussi du sort des seniors de notre pays.

Monsieur le Président, votre gouvernement a prévu de geler, encore une fois, les retraites cette année. Monsieur le Président, trouvez-vous cela normal ?

Monsieur le Président, les impôts des retraités ont augmenté de 4,91 milliards depuis 5 ans: les gouvernements successifs ont instauré une taxe de 0,3% sur les retraites, la fiscalisation des familles nombreuses, la suppression totale de la demi-part des veuves, l’augmentation de la CSG pour 9 millions de retraités. Monsieur le Président, trouvez-vous cela normal?

Monsieur le Président, vos conseillers ont du vous dire que le prix moyen mensuel d’une place en maison de retraite est de 1857€ soit 61€ par jour. Vous n’êtes pas sans savoir que la pension moyenne est de 1316€ par mois alors concrètement comment peuvent faire les pensionnaires? Seulement 39% des personnes âgées sont capables de payer leur maison de retraite et 25% sont obligées de vendre leur patrimoine. Monsieur le Président, trouvez-vous cela normal?

Monsieur le Président, vous avez déclaré que l’égalité homme-femme “est l’une de vos priorités”et vous avez encore une fois raison. Cependant vous devez aussi certainement savoir qu’à la retraite un homme touche en moyenne 1857€ et une femme 833€. Monsieur le Président, trouvez-vous cela normal?

Monsieur le Président, la hausse de la CSG qui va impacter fortement le pouvoir d’achat des retraités ne va pas renforcer les “liens intergénérationnels” et n’est pas non plus une “nécessaire solidarité avec les actifs”. Ne croyez vous pas que les parents et les grands-parents aident déjà beaucoup leurs enfants?

Selon le journal Libération, “deux retraités de moins de 65 ans ayant 1 000 euros chacun seront pénalisés par la hausse de la CSG”. Monsieur le Président, trouvez-vous cela normal?

Monsieur le Président, vous demandez aux retraités aisés un effort. Mais considérer un retraité comme “aisé” avec seulement 1200€ de pension, trouvez vous cela normal?

Monsieur le Président, Bruno Le Maire, votre ministre de l’économie, a demandé encore aux retraités un “effort”. En s’adressant aux retraités, le ministre précise la politique du gouvernement “Je leur dis qu’ils le font pour les plus jeunes générations et pour récompenser le travail”… Monsieur le Président, ne trouvez vous pas que les retraités ont déjà assez payé ?

Monsieur le Président, vous n’évoquez jamais le drame du chômage des seniors. Pourtant, 925 400 personnes de plus de 50 ans sont au chômage soit une hausse de 0,5% en un mois et de 3,3% en un an alors que le chômage global n’a augmenté “que” de 0,2% sur la même période. Si l’on tient compte de toutes les catégories, la France compte 1 396 000 chômeurs de plus de 50 ans! Monsieur le Président, trouvez vous cela normal?

Oui, Monsieur le Président, les retraités ont besoin de vous, ils ont besoin que vous preniez en considération leurs difficultés, leurs espoirs, leurs envies mais aussi leurs craintes.

Monsieur le Président, c’est un appel à l’aide que les retraités vous lancent alors aidez nous !