Docteur, je viens vous consulter car j’ai mal aux reins depuis quelques temps !

Ces phénomènes douloureux lombaires sont extrêmement fréquents  et font l’objet de consultations régulières.
Il existe plusieurs causes possibles mais la raison la plus fréquente est représentée par une atteinte dégénérative de la colonne vertébrale. Les vertèbres lombaires, au nombre de cinq, sont séparées par des anneaux de cartilage et ce disque intervertébral s’use avec l’âge, favorisant l’apparition d’une arthrose qui s’accompagne alors de douleurs et de gêne fonctionnelle.

Parfois, les troubles peuvent prendre un aspect aigu sous forme de lumbago ou « tour de rein » avec blocage très douloureux durant quelques jours. Le plus souvent le senior se plaint de douleurs du « bas du dos » accentuées par les efforts ou certaines positions. Elles sont parfois associées à une irradiation douloureuse dans un membre inférieur (névralgie du nerf sciatique ou du nerf crural).

Il existe certaines causes favorisantes :

– une activité professionnelle sollicitant la colonne vertébrale,

une surcharge pondérale,

– un traumatisme ancien,

un déséquilibre du bassin mais les lombalgies font souvent l’objet de douleurs au quotidien à partir de 60 ans (et même avant) !

Il est nécessaire de consulter votre médecin de famille afin qu’il précise la cause exacte des troubles en s’aidant souvent de l’imagerie médicale (radiographies, scanner, IRM..) qui confirmera, le plus souvent, l’usure d’un ou plusieurs disques et les lésions dégénératives des vertèbres (« becs de perroquets »). S’il le juge utile, il demandera l’avis d’un médecin spécialiste rhumatologue ou de médecine physique pour procéder, si nécessaire, à un traitement local.

Par ailleurs, il sera à même de vous prescrire un traitement adapté antalgique, anti-inflammatoire, décontracturant musculaire et vous donnera un certain nombre de conseils pour ménager vos vertèbres lombaires et éviter de nouvelles poussées douloureuses aigues. Si nécessaire, il vous orientera vers un podologue pour apprécier l’indication de semelles orthopédiques ou vous conseillera une cure thermale à visée d’entretien.

Dans ces phénomènes douloureux chroniques le rôle du masseur kinésithérapeute est aussi très important. Ce dernier saura vous apprendre, de façon pratique, les principes simples, de bon sens pour protéger votre dos : ne pas soulever un objet lourd à bout de bras, s’assoir le dos bien droit, se baisser en pliant les genoux, apprendre à se lever du lit…. Il vous enseignera aussi certains exercices de rééducation afin d’entretenir la musculature  de la colonne vertébrale et de la paroi abdominale en la rendant tonique. Ces mouvements devront être poursuivis régulièrement chez vous.

A maladie chronique, traitement régulier, dont la plus grande partie repose sur la volonté et la persévérance du patient.

La survenue de lombalgies chez un sénior en forme ne signe évidemment pas l’arrêt de toute activité physique ;  celle-ci devra être adaptée à son état et seul le praticien traitant pourra le conseiller utilement à ce sujet.

Notre médecin conseil.