Habemus PAPAM ! Mais comment a-t-il été élu,  par qui, comment et pourquoi ?

En ce moment on entend tous parler de conclave. Mais exactement, c’est quoi un conclave ? Il faut savoir que  le conclave débutera le 12 mars et se terminera avant Pâques…Juste pour vous rappeler qu’un conclave est une réunion de cardinaux destinée à élire le pape,  mais aussi l’enceinte  où se réunissent les cardinaux pour élire Benoit XVII, Jean-Paul III, ou Pie IV ? En ce moment , les bookmakers parient sur l’élection du cardinal Italien Angelo Scola avec la côte de 10/4 ! Ce qui est surprenant, c’est que le montant des paris pourrait dépasser les 10 millions d’euros !

Benoit XVI avait fait ses adieux n’ayant  plus les forces pour diriger l’Eglise . C’est le premier pape depuis Grégoire XII en 1415 qui met fin volontairement à son pontificat. Jean-Paul II avait voulu le faire car il était très fatigué en 2000, Pie XII craignait lui d’être enlevé par l’armée nazie et Paul VI ne voulait pas rester pape après son 80 ème anniversaire ! Mais le cardinal Ratzinger est le seul pape de l’ère moderne à abdiquer de son ministère. C’est donc le sixième pape à renoncer, mais il faut noter que les uns avaient démissionné  soit sous la contrainte soit un autre car c’était une femme…

Vous connaissez tous l’histoire de la fumée qui sort de la chapelle Sixtine. Si la fumée est noire, il n’y a pas de nouveau pape, par contre si une fumée blanche sort, alors un nouveau pape est élu !

Ce sont les 115 cardinaux qui vont élire le pape. Pour participer au vote, ils doivent avoir moins de 80 ans. Les cardinaux des 53 pays vont se réunir dans la chapelle sixtine et chacun va recevoir un bulletin de vote avec l’inscription “Eligo in summun pontificem”.

En 2013, ce ne seront que 115 cardinaux qui pourront voter dont quatre français ( Jean-Pierre Ricard, Philippe Barbarin, André Vingt-Trois et Jean-Louis Tauran). L’Europe a seule la majorité car 61 cardinaux viennent de l’Union Européenne.

Pour être élu pape, il faut obtenir plus de 80 votes des cardinaux soit les deux tiers. Si ce n’est pas le cas, les bulletins sont brûlés dans le poêle de la chapelle auquel on ajoutera un colorant pour que la fumée noire sorte. Par contre si un nouveau pape est désigné, alors la fumée blanche envahira le ciel romain ! Personne ne peut savoir comment le vote s’est déroulé car si un cardinal parle, il est menacé d’excommunication.

Au total, il peut y avoir deux scrutins par jour pendant 17 jours et si au bout de ce laps de temps, aucun prétendant n’obtient la majorité des deux tiers, les deux candidats restés en tête lors des scrutins précédents concourent seuls.

In fine, nous pourrons alors entendre la formule célèbre “Habemus Papam” et il faut savoir que le dernier conclave qui avait désigné Benoit XVI n’avait duré qu’un jour et l’élection de Grégoire X en 1271 avait duré plus de trois ans !