Comme nous, vous êtes nuls en grammaire ! Cependant, vous  avez entendu parler d’oxymoron, d’anacoluthe ou de synecdoque mais qu’est ce que ces mots peuvent bien dire…

Prenez vos cahiers, nous allons commencer la leçon de grammaire mais rassurez vous nous allons essayer de le faire de façon rigolote:

Une des figures de style les plus courantes est le pléonasme c’est à dire que nous ajoutons à un mot un autre mot qui veut dire la même chose : Etes vous monté en haut hier ?

Puis nous allons étudier la petite anaphore qui est la répétition de mots ou de groupes de mots pour insister sur l’idée : Vous connaissez tous le Paris outrage, Paris martyrisé, Paris brisé mais Paris libéré , le Général de Gaulle était un utilisateur d’anaphore.

Le barbarisme c’est le mal parler français on invente ou on emploie des mots qui n’existent pas : l’infractus pour l’infarctus !

Mais nous parlons aussi par  euphémisme pour amoindrir la triste réalité : notre chat nous a quitté cela veut dire qu’il est mort.

Les politiciens utilisent  souvent l’ hyperbole dans leurs discours, ils exagèrent pour frapper nos esprits : la France est en faillite ! ( peut-on dire vraiment que c’est une hyperbole, c’est à vous de décider)

L’oxymore est l’alliance de deux mots de sens opposé comme le soleil noir.

Dans la série, beau langage, nous aimons particulièrement le prétérition: on dit quelque chose en déclarant qu’on ne le fait pas : inutile de vous dire que nous ne maîtrisons pas vraiment les figures de style… si c’est inutile alors..

Malheureusement, nous employons trop de solécismes qui sont de petites fautes de syntaxe : les intérêts que je m’occupe..les footballeurs en sont friands.

Pour conclure, utilisons ensemble la périssologie, la répétition de la même idée de trop nombreuses fois : La leçon est terminée, basta, finie, terminares, tout le monde descend.

Comme quoi, on peut faire de la grammaire en s’amusant !