La Franc-maçonnerie fait beaucoup parler d’elle, les rumeurs sont nombreuses et il ne se passe pas six mois avant que les magazines ne tirent en une “les pouvoirs des francs-maçons” ou “les secrets des francs-maçons”. Alors mythe ou réalité ? Il faut savoir qu’en France il y a environ 145 000 francs-maçons soit un français ou une française sur 400 ! Alors essayons de percer quelques mystères :

Les francs-maçons décident de rentrer en maçonnerie pour se construire et s’épanouir dans l’existence, à la fois dans la réflexion et l’action. La recherche de la vérité et du progrès a toujours été un des objectifs majeurs des différentes loges.Voilà l’objectif annoncé sur les sites des différentes obédiences qui sont les organisations de tutelle des loges c’est à dire le lieu où se réunissent les francs-maçons une à deux fois par mois.

Le secret maçonnique, voilà un beau thème de dissertation: j’ai entendu dire qu’untel, et que dans les loges… Maintenant, les loges ont des sites internet qui présentent la maçonnerie et vous pouvez même faire votre demande d’adhésion en ligne. Si on parle de secret, il est éventé car en traînant sur le net, nous avons trouvé de multiples vidéos qui brisent les tabous.

En se penchant sur les sites des différentes obédiences, nous apprenons que la franc-maçonnerie trouve son origine au Moyen-Âge, au temps des bâtisseurs des cathédrales.  Elle prit naissance en Ecosse, dans la région de Glasgow en 1598 mais c’est à Londres en 1717 le jour le la Saint Jean que 4 loges se réunissent en fédérations.

Ensuite, de nombreux personnages célèbres ont été francs-maçons et on peut citer Voltaire, La Fayette, Mozart, Salvador Allende, Fleming, Montesquieu, Louis Lumière, Louise Michel, Bakounine, Oscar Wilde. Premier tabou levé, la franc-maçonnerie n’est pas une secte car il est difficile d’y rentrer mais il est aisé d’en sortir !

De nos jours certains hommes politiques ne cachent pas leur appartenance qu’ils soient de droite ou de gauche, provoquant souvent une levée de boucliers !

Mais pourquoi ce mystère, cette odeur de soufre ? D’abord, le secret maçonnique concernant l’appartenance supposé d’untel ou untel, ensuite les rituels qui peuvent surprendre et les scandales politico-affairistes u’il ne faut pas nier et qui ont défrayé la chronique.

Une haine farouche, une hostilité a toujours été de mise dans certains milieux au titre de l’Anti-France et d’un mondialisme supra-national car la franc-maçonnerie nuirait aux intérêts supérieurs de notre pays et à son unité.

L’Eglise catholique s’set aussi opposé à la maçonnerie et cela date de la bulle de 1738 du pape Clément VII car elle mettait en danger l’universalité du christianisme et l’idée que toutes les religions sont égales. Cependant, il faut aussi savoir que selon certaines personnes le pape Jean XXIII était franc-maçon et qu’il fut même initié par Vincent Auriol. De toute façon, les chrétiens comme les francs-maçons s’appellent entre eux frères car la notion de fraternité est un élément prépondérant de leurs réflexions.

Encore une fois, rumeur, fantasmes vont de pair avec la franc-maçonnerie. Le secret dérange ou intrigue, cela dépend de quel côté de la barrière vous êtes.

Loin de nous l’apologie de la maçonnerie, ou sa critique. Ce qui compte, c’est que nous tirions leçon de ce magnifique poème du Rudyart Kipling, célèbre franc-maçon, traduit de l’anglais par André Maurois :

” Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir ;

Si tu peux être amant sans être fou d’amour,
Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre,
Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre ;

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles
Sans mentir toi-même d’un mot ;

Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois,
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère,
Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ;

Si tu sais méditer, observer et connaître,
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur,
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n’être qu’un penseur ;

Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage,
Sans être moral ni pédant ;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront,

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tous jamais tes esclaves soumis,
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire
Tu seras un homme, mon fils ”

Et vous quelle est votre opinion sur les francs-maçons ?