En ce moment on n’entend parler que d’elle : la fameuse PMA ( ou procréation médicalement assistée en bon français) ! La PMA regroupe l’ensemble des techniques qui permettent  la procréation en dehors du processus naturel. Attention le clonage humain ne fait pas partie du rayon d’action de la PMA et, comprend donc les fécondations in vitro (FIV), l’insémination artificielle. La PMA est encadrée par la loi du 6 août 2004 relative à la Bioéthique et le gouvernement a comme projet de la modifier dans le cadre d’un texte général sur la famille.

Le philosophe Jankélévitch déclarait “L’homme détaché écrit le testament du bonheur le jour même de sa naissance

Il faut savoir qu’en France chaque année, la procréation médicalement assistée concerne plus de 20 000 naissances  et représente 3 % des naissances dans notre pays !

Pour favoriser la rencontre entre un ovule et un spermatozoïde, il existe plusieurs méthodes :  L’insémination artificielle est la plus connue et la plus classique: vous déposez des spermatozoïdes dans l’utérus et après la nature se charge du reste. C’est vers 1830 que les premières inséminations artificielles ont lieu en France, c’est déjà une pratique ancienne. Mais vous avez surement  entendu aussi parler de FIV. En l’espèce, les laborantins récoltent des ovocytes, les fécondent et les transfèrent à nouveau dans l’utérus. Souvenez vous de la naissance de la petite Louise en 1978 en Angleterre ou de notre Amandine nationale en 1982 ! 

Mais ces techniques sont vraiment encadrées par la loi de 2004 et les critères pour bénéficier de la PMA sont très stricts :

infertilité démontrée scientifiquement, 

-couple marié ou en concubinage depuis plus de 2 ans,

-pour bénéficier du remboursement de la Sécurité Sociale, l’épouse doit avoir moins de 43 ans,

-4 tentatives de FIV sont prises en charge par l’Assurance Maladie.

Vous l’avez compris, l’élargissement de la PMA aux couples homosexuels va poser de nombreux problèmes, car la procréation médicale assistée ne sera possible que pour des couples lesbiens car la France ne reconnait pas la gestation par autrui, c’est à dire qu’une femme porte un enfant moyennant rétribution qui approche des 100 000 dollars aux USA ! Et puis en France, les FIV coûtent cher, environ 4000€ par essai donc multiplier les FIV c’est multiplier les coûts.

Chacun est libre de son opinion sur la PMA, mais comme le dit le proverbe africain “Toute naissance est la renaissance d’un ancêtre”