Le premier tour des présidentielles approche à grands pas. Mais que savez-vous des propositions concrètes des 11 candidats en faveur des retraités?  Les médias abordent le sujet des retraites mais nous aimerions plutôt connaitre les mesures qui vont affecter les 15 millions de retraités actuels. Revalorisation des retraites, encadrement des tarifs des maisons de retraite, minimum vieillesse. Qu’en est-il ? Il nous semble nécessaire de connaitre les propositions des candidats afin de faire des choix utiles et réfléchis. Pour bien voter, il est indispensable de lire cet article :

Certains candidats ont répondu à notre demande d’interview, pour d’autres nous sommes allés chercher dans leurs programmes ou dans leurs discours de campagne.

Voici ce que proposent les onze candidats pour les 15 millions de retraités en France:

Emmanuel Macron propose :

  • augmentation du minimum vieillesse de 100 euros par mois.
  • ne pas toucher au niveau des pensions.
  • faciliter  le retour à domicile des personnes en situation de perte d’autonomie.
  • 100% de prise en charge des prothèses dentaires et auditives.

François Fillon propose :

  • augmentation des pensions de base de plus de 300€ annuels pour les petites retraites, c’est-à-dire les personnes ayant un montant global de pension de moins de 1.000€.
  • revalorisation  des petites pensions de réversion de 10%, ce qui bénéficiera à plus de 300 000 veuves et veufs.
  • création d’ un « bouclier dépendance » : il s’agirait d’une nouvelle aide à l’hébergement pour les personnes âgées en Ehpad, non récupérable sur succession, visant les classes modestes et moyennes, et limitant le coût pour les personnes qui passent plusieurs années en Ehpad.

Marine Le Pen propose :

  • rétablissement des avantages fiscaux dont bénéficiaient les retraités, notamment la demi-part des veufs et veuves et la défiscalisation de la majoration de retraite pour les parents de trois enfants et plus.
  • revalorisation des retraites les plus faibles .
  • prime de Pouvoir d’Achat (PPA) à destination des  petites retraites (pour les revenus jusqu’à 1 500 euros par mois)
  • revalorisation du minimum vieillesse (ASPA) partout en France, y compris Outre-mer, et le conditionner à la nationalité française ou à vingt ans de résidence en France, ce qui permettra également d’augmenter les très petites retraites .
  • créer un cinquième risque de Sécurité sociale consacré à la dépendance afin de permettre à chaque Français de se soigner et de vivre dans la dignité.

Jean-Luc Mélenchon propose:

  • revaloriser les pensions de retraite au niveau du smic pour une carrière complète et porter le minimum vieillesse au niveau du seuil de pauvreté.
  • réduire le « reste à charge » de 500 euros par mois pour les personnes en établissement et augmenter de 50 % le montant de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie, aujourd’hui de 700 euros) pour les personnes restant à domicile pour faire face en urgence aux frais engagés par les personnes concernées.
  • développer un réseau public de maisons de retraite avec tarifs harmonisés et accessibles, créer 10 000 places par an en EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) publics pendant 5 ans.

Nicolas Dupont-Aignan propose:

  • augmentation de 100 € par mois 6 millions de pensions de retraite.
  • indexer les retraites à minima sur l’inflation pour augmenter les retraites chaque année de manière juste.
  • rétablir la 1/2 part des veuves.
  • mettre fin aux abus liés à l’ASPA pour les étrangers en situation régulière.

Benoit Hamon propose:

  • revalorisation des petites et moyennes retraites.
  • faire bénéficier chaque retraité du revenu universel  quel que soit son niveau de ressources  jusqu’à sa mort.
  • augmentation de 10%du minimum vieillesse soit 880€ par mois à la place de 801€ actuellement.
  • revenir à indexation des pensions sur les prévisions d’inflation.
  • consacrer l’argent public à construire des Ehpad modernes et réguler l’offre d’accueil pour des tarifs accessibles à tous.

François Asselineau propose :

  • établir une retraite permettant à tous de profiter dignement et pleinement de la vie.
  • inscrire dans la Constitution le principe de la retraite par répartition et celui d’une retraite minimale pour assurer à chacun une existence convenable.

Nathalie Arthaud propose:

  • minimum de 1 800 euros net par mois pour les  pensions.
  • indexation des pensions sur le coût de la vie.

Philippe Pouton propose :

  • création d’une nouvelle branche de la Sécurité sociale devra couvrir la perte d’autonomie liée au handicap ou à l’âge.
  • la retraite dite « complète » devrait être égale au salaire et non à seulement 75%.
  • aucune retraite, aucun minimum social (minimum vieillesse) ne doit être inférieur au Smic.

Jean Lassalle propose:

  • construire des hébergements de vacances accueillant à la fois les personnes âgées et celles qui les aident.
  • augmenter le minimum vieillesse de +200 € / mois.
  • ne plus inciter au départ une fois atteint l’âge de la retraite.
  • augmenter l’Allocation autonomie pour les personnes à domicile.

Jacques Cheminade propose:

  • revalorisation de toutes les retraites.
  • niveau minimum des pensions au niveau du SMIC.
  • taux des pensions de réversion relevé à 75 %.
  • les retraites les plus modestes doivent être accrues de deux cents euros.
  • faire atteindre progressivement le minimum vieillesse au niveau du seuil de pauvreté, soit actuellement 1008 euros par mois.
  • plafonnement des retraites les plus élevés à dix fois le SMIC.

Maintenant, vous connaissez le programme des 11 candidats en faveur des 15 millions de retraités. Faites votre choix en toute liberté !