Les seniors français jouent à fond  la carte de la mondialisation. Plus d’un million de français, seniors ou retraités, vivent à l’étranger. Ils ne passent pas seulement des vacances mais ils séjournent à temps plein dans un autre pays. Ce phénomène d’expatriation est en plein boom depuis quelques années. Et le Portugal est la destination  à la mode pour les retraités en raison des nombreux avantages fiscaux.  Pourquoi partir et quels sont les avantages et les inconvénients à ces changements de vie ?

La plage, des transports aériens abordables, des communications possibles avec internet, la douceur de vivre,  le départ d’une nouvelle vie et puis surtout l’aventure. Voilà les maîtres mots de l’expatriation. En cinq ans, le nombre de seniors français qui ont décidé de vivre à l’étranger a plus que doublé ! Ce phénomène a toujours existé, il ne faut pas le nier, mais souvent les personnes prenaient leur retraite dans leur pays d’origine, celui où ils avaient encore leurs attaches. Travailler en France puis passer sa retraite en Espagne ou au Portugal, c’était courant.

Maintenant, les seniors expatriés ont changé: ils n’ont plus de liens familiaux ou culturels  avec le pays d’accueil, ils sont juste tombés sous le charme, sous l’emprise de la beauté des lieux, lors d’un voyage touristique et ils ont décidé d’y vivre. Ou bien un article de presse, un reportage télé , une discussion avec des amis et hop, les seniors ont franchi le cap. Partir !

Cependant, outre les paysages, l’expatriation peut avoir aussi d’autres raisons qu’il ne faut pas sous-estimer : un climat plus agréable, une meilleure qualité de vie et surtout un pouvoir d’achat plus important. Car quoi qu’on puisse en dire, le coût de la vie est nettement plus faible dans les pays choisis pour passer la retraite. 

Il faut savoir que depuis le 1 Janvier 2013, le Portugal veut devenir le nouveau paradis pour les retraités français. Un paradis fiscal, en effet les pensions de retraite du secteur privé sont exonérées d’impôt sur le revenu si vous séjournez plus de 183 jours dans ce pays en acquérant le statut fiscal de ” résident non-habituel“. Pour une personne seule avec 25 000€ de retraite le gain se monte à près de 1700€ mais à partir de 30 000€ pour un célibataire ou 70 000€ pour un couple, l’économie d’impôt est importante. Ce régime est prévu pour une durée de 10 ans. Et comme la vie est moins chère au Portugal, beaucoup de retraités sont prêts à faire leurs bagages. En plus vous restez dans l’Union Européenne.

En France, nous parlons pour un couple de retraités locataires de leur logement , les dépenses moyennes pour le logement, la nourriture, les transports, les loisirs…se montent à environ 2000€ par mois. Si vous faites le comparatif, pour des prestations équivalentes, et même parfois meilleures en matière de logement notamment, vous allez dépenser : 1018€ au Maroc, 1200€ à l’Île Maurice, 1100€ au Sénégal ou 1500€ au Portugal. Le calcul est vite fait ! Un logement bien placé, souvent plus grand, des produits moins chers et du personnel pour vous aider. Au Maroc, le pain coûte dix centimes d’euro et une femme de ménage vous revient à 1.5€ par heure. 

Ce qui est surprenant c’est que les français s’expatrient maintenant sur toute la planète. Outre l’Europe ou les pays du Maghreb, les destinations de retraite sont de plus en plus exotiques. Madagascar, la Thaïlande ou le Brésil sont en pleine expansion. Et dans dix ans, ces pays vont rattraper le Maroc qui compte néanmoins 50 000 français retraités ! Les conflits géopolitiques modifient profondément les lieux  de retraite et les pays musulmans connaissent depuis l’année dernière une baisse sensible.

Il est vrai que maintenant avec les vols low-cost, la communication par le biais des mails, des web-cams ou du téléphone gratuit, le sentiment d’éloignement s’estompe et puis la famille peut venir facilement rendre visite aux parents ou aux grands parents pour des séjours de vacances bien agréables.

Mais avant de partir, il faut bien border deux aspects qui sont primordiaux : la santé et la fiscalité. Pour la santé, si vous restez dans l’Union Européenne, pas de problème, la Sécurité Sociale française s’applique. Par contre, pour les pays hors d’Europe, vous devez adhérer à la Caisse des Français de l’Etranger. Pour information, le montant de l’adhésion correspond, à peu près, à 3% de votre pension. Pour les impôts, tout dépend de la convention fiscale qui est passée entre la France et votre pays de retraite. Attention, pas tous les pays ont signé une convention et vous pouvez très bien vous retrouvez avec une double imposition alors méfiance!

Un départ à l’étranger se prépare en amont pour ne pas avoir de mauvaises surprises. D’autre part, il faut aussi savoir que pour les fonctionnaires français, la pension doit obligatoirement être imposée en France. C’est pour cela que les DOM ou les TOM ont tant de succès chez les fonctionnaires ! On peut parler en l’occurrence d’éloignement mais non pas d’expatriation.

Ça y’est vous avez pris votre décision ? Vous larguez les amarres ou vous êtes déjà partis: la belle vie va commencer ! Mais, à un moment ou à un autre, vous serez pris de nostalgie de la France indubitablement !

C’est pour cette raison simple que nous avons décidé de former la communauté des seniors expatriés ! Restez en contact avec la France, restez au courant des nouveautés, des bouleversements, et de l’actualité de votre pays de naissance.

Faisons de ce blog, salon, un espace de discussion des expatriés retraités ! Faites nous partager votre vie, vos difficultés, vos joies et racontez votre quotidien pour éventuellement aider d’autres seniors à faire la grand saut vers l’ailleurs !