Blog senior- Les seniors et la familleBoris Cyrulnik ” Un enfant n’a jamais les parents dont il rêve. Seuls les enfants sans parents ont des parents de rêve” cependant, il est de plus en plus fréquent que les enfants doivent aider leurs parents ! L’inverse n’est plus toujours vrai ! Quelles sont vos obligations envers vos ascendants ? Comment concrètement pouvez vous et devez vous aider vos parents ? 

La vie est difficile pas seulement pour les enfants mais aussi pour les parents, et si vous voulez les aider, ce qui tout à votre honneur, voilà un petit pense-bête pour être dans les clous notamment fiscalement :

Si vos parents, ou vos grands parents, et même vos beaux parents, n’arrivent plus à joindre les deux bouts, vous leur devez une aide dans le cadre de ce que les juristes appellent l‘obligation alimentaire. C’est une obligation légale et comme nul ne doit ignorer la loi, vous devez y souscrire. Mais sachez que vous pouvez, bénéficier d’une aide fiscale dans ce cas là:

-Si un de vos parent vit chez vous, vous pouvez déduire jusqu’à 3400€ par an.

-si vous leur donnez un coup de main, vous pouvez dans la mesure du raisonnable, déduire cette obligation alimentaire de vos revenus et cela sans limite. Mais attention, l’administration fiscale, est très regardante sur l’adéquation entre vos ressources et les aides apportées.

Vous pouvez aussi donner de l’argent à vos parents mais il doit correspondre à un moment particulier. Les 90 ans de votre maman sont un bon exemple et cela ne doit pas être déclaré à l’administration fiscale si et seulement si c’est une somme infime par rapport à votre patrimoine. Par contre, vous pouvez, comme pour vos descendants, faire une transmission d’un montant maximal de 100 000€ tous les 15 ans à vos parents sans payer de droits. Mais sachez que cette somme ne pourra vous être remboursée même en cas de décès de vos parents. Il faut faire un acte notarié pour donner une date à cette transmission pour éventuellement recommencer dans 15 ans.

Vous pouvez aussi et c’est naturel, prêter de l’argent à vos parents et cet argent pourra être récupéré lors de la succession si et seulement si vous avez signé avec vos parents une reconnaissance de dette. Même en cas de partage lors de la succession, vous récupérez l’intégralité de votre prêt.

Enfin, si vous avez un appartement ou une maison et que vous voulez héberger vos parents à titre gracieux, vous en avez le droit mais attention, impossibilité alors de récupérer les charges et notamment les intérêts d’emprunt. Certains préconisent de faire une donation en viager de l’usufruit du bien immobilier. Vos parents ont l’usufruit et vous la nue propriété et en plus vos parents pourront tranquillement habiter car ils sont usufruitiers et vous vous faites sortir ce bien de votre ISF, naturellement si vous êtes assujetti !

Un proverbe dit “qui est riche a beaucoup de parents” alors ….et n’oubliez pas ce que disait Thalès “Comme tu traites tes parents, les enfants te traiteront”….