mitterrandLa ministre du travail a dit hier que les chiffres du chômage n’étaient “pas satisfaisants” alors qu’ils l’étaient en septembre. Le chômage augmente et les seniors sont encore particulièrement touchés par ce fléau. +1,5% en septembre et +9,2% en douze mois. 12 700 chômeurs seniors de plus en 1 mois! 884 700 personnes de plus de 50 ans sont au chômage alors qu’ils n’étaient que 309 800 en 2007. 281% d’augmentation du chômage des seniors en 8 ans! Par comparaison en Allemagne le taux de chômage des seniors est passé de 10,9% en 2007 à 4,9% en 2015. Paraphrasons François Mitterrand: “Quand le dernier emploi des seniors, c’est le chômage, moi, je dis que ce n’est pas juste” 

Nous avons sorti de nos tiroirs une affiche de François Mitterrand datant de 1981 qui disait “quand le premier emploi des jeunes c’est le chômage, je dis que ce n’est pas juste” Mais ces jeunes, 30 ans après, ce sont les seniors au chômage d’aujourd’hui. Et oui, ce n’est pas juste !

Le chômage des seniors est un problème majeur pour notre société et les politiques doivent arrêter de prendre des mesurettes et s’attaquer directement et frontalement à ce mal qui ronge près de 900 000 seniors.

En outre, quand certains seniors ont la chance d’avoir encore un emploi, ils sont les plus malheureux d’Europe au travail. Seulement 39% des seniors encore en activité se disent ” heureux au travail” contre 71% aux Pays-Bas. Ce n’est pas juste. Il n’est pas non plus sain que, dans les entreprises, 61% des trentenaires aient accès à une formation contre seulement 32% pour les plus de 55 ans.

Il faut changer les mentalités. Certains DRH pensent toujours que les seniors coûtent chers et ne s’adaptent pas aux nouvelles technologies. C’est faux mais il faut leur laisser leur chance déjà de trouver un travail. Ce ne sont pas les rares contrats de génération signés qui vont modifier profondément la donne. Cette mesure alléchante sur le papier n’a pas trouvé son public car seuls 51 000 contrats ont été mis en place depuis 2012 alors que le gouvernement tablait sur 75 000 contrats de génération…par an.

Les dirigeants suédois ont pris une mesure forte: pour toute embauche d’un senior, l’Etat prend en charge 75% de son salaire. Et ça marche. Alors pourquoi une telle idée ne pourrait pas être appliquée chez nous?

On ne peut que se réjouir de la baisse du chômage des jeunes mais on ne peut fermer les yeux sur la situation dramatique des chômeurs de plus de 50 ans. Rendez-vous compte 872 000 seniors au chômage c’est comme si l’ensemble des habitants de la ville de Marseille cherchaient du travail !