blog senior-égérie des seniorsEssayez donc de tenir à cette résolution de Jean-Marie Gourio “Cette année, j’ai pris la résolution d’arrêter de vieillir. J’ai même pas tenu une seconde, tu parles d’une volonté !”Comme l’écrivait Alexandre Dumas “Les résolutions sont comme les anguilles ; on les prend aisément. Le diable est de les tenir !” et comment ne pas être d’accord avec Oscar Wilde “La fatalité veut que l’on prenne toujours les bonnes résolutions, mais… trop tard ! ” Et chaque début d’année, c’est pareil, nous essayons de nous tenir à ces souhaits qui ressemblent souvent à des vœux pieux !Les résolutions prises lors des campagnes électorales ne sont rien d’autre que l’agrandissement de celles que l’on prend au Nouvel An !” Mais qui arrive à mieux les tenir: les hommes politiques ou nous ?

Cette tradition de commencer l’année en affichant de nobles ambitions n’est pas nouvelle et prendre des bonnes résolutions pour le début d’année est une pratique ancienne. Déjà les Babyloniens étaient résolus à rendre le matériel de trait emprunté pour les labours en début d’année.

Evidemment, nos résolutions 2016 sont différentes, en effet les volontés qui arrivent en tête cette année est de faire plus du sport, ensuite de se ménager plus de temps pour soi, de voir plus sa famille et enfin de prendre soin de son corps. Ce qui est surprenant c’est que les classiques arrêter de fumer, manger mieux et plus équilibré ont disparu du classement. Le mot d’ordre est le bien-être et de prendre soin de son corps et de sa tête ! Tendre vers une vie seine, un corps sain dans un esprit sain est une aspiration nouvelle.

Chaque début d’année, c’est pareil, nous voulons ou plutôt nous avons l’impression de prendre un nouveau départ marqué par la date symbolique du 1er Janvier. C’est un peu comme le premier jour du reste de notre vie ! Chacun prend ses propres résolutions, elles peuvent être sérieuses ou futiles, mais il faut constater que rarement ces bonnes volontés sont suivies d’effet. Pourquoi ?

Des études scientifiques très sérieuses de l’Université de Stanford montre que seulement 12% des résolutions de nouvelle année sont tenues ! Ce chiffre très faible est éloquent et pour les chercheurs, il existe des moyens infaillibles pour enfin tenir ses bonnes résolutions :

Ne pas trop en prendre, se focaliser sur des objectifs atteignables afin que votre cerveau ne soit pas noyé sous les informations et les injonctions paradoxales ! Vous connaissez tous le proverbe “un tiens, vaut mieux que deux tu l’auras”. Si vous prenez une seule résolution dans l’année et que vous arrivez à vous y tenir, imaginez les progrès spectaculaires que vous allez accomplir en seulement cinq ans !

Se fixer des objectifs précis et non trop vagues : ne plus boire d’alcool, résolution classique du lendemain du 1er Janvier peut peut très bien se transformer en seulement un bon verre de vin par jour !

Prendre des résolutions en famille ou en couple  : il est toujours plus facile de se fixer des objectifs communs et de se comparer, de se motiver ensemble, de s’aider et de s’accompagner que de lutter seul dans son coin ! L’arrêt du tabac peut-être pour un couple un excellent moyen de cimenter sa relation dans les difficultés et en ayant un véritable but !

Prendre des résolutions pour 2016, ce n’est pas évident et n’oubliez jamais “Les bonnes résolutions sont des chèques tirés sur une banque où l’on n’a pas de compte courant” .

Et si nous prenions comme résolution pour 2016, d’être simplement heureux ? C’est simple, utile et réalisable, non ?