La cote de confiance du Président de la République chez les plus de 65 ans s’érode. – 7 points en un mois, la chute est brutale. Les avis sont vraiment partagés chez les retraités puisqu’Emmanuel Macron recueille 50% d’opinions favorables.  Un chiffre est passé inaperçu: concernant la politique économique du Président, la descente est vertigineuse: – 18 points en un mois chez les retraités. En janvier, ils étaient 71% à approuver les choix économiques d’Emmanuel Macron, ils ne sont plus que 53% un mois après! Vraisemblablement, la hausse de la CSG passe très mal chez les retraités surtout quand ils ont découvert la baisse de leur pension en ouvrant leur relevé de retraite ! 

Les retraités sont mécontents des choix en matière de pouvoir d’achat du Président. La hausse de la CSG passe mal, très mal. Et la suppression d’une partie de la taxe d’habitation en octobre ne suffira pas à calmer leur colère.

Concernant Edouard Philippe, la chute de la cote de confiance est spectaculaire: le Premier Ministre est passé de 70% d’approbation en janvier contre 56% en février. – 14 points en un petit mois. 

Concernant les questions régaliennes, le Président et le Premier Ministre sont fortement soutenus par les retraités mais dans le domaine économique un fossé est en train de se creuser. La baisse de leur pouvoir d’achat conséquence de la hausse du diesel, des taxes inquiète les seniors.

L’exécutif n’a pas mesuré les effets de la grogne de l’augmentation de la contribution sociale généralisée sans aucune contrepartie chez les millions de retraités. Pourtant, ce n’est pas faute de l’avoir dit, écrit, fait des pétitions. Sans résultat…

Les retraités ont massivement voté pour Emmanuel Macron à la présidentielle et pour la République en marche aux législatives mais la confiance a été rompue. Le gouvernement doit écouter les aspirations des retraités sinon la méfiance vis à vis du gouvernement va s’installer.