Non, l’avenir n’est pas rose pour les retraités français. Les retraites ne seront pas revalorisées comme il est d’habitude le 1er Octobre. Plus de 16 millions de retraités sont concernés. En outre, hier les manifestations de retraités ont fait flop, comme nous l’avions malheureusement annoncé. Et pour couronner le tout, la CSG  va passer de 3,8% à 6,6% ce qui va entraîner pour 460 000 retraités une hausse d’impôt de près de 650€! Bien sûr le minimum vieillesse va augmenter de 8€ par mois, mais cela ne concerne que 572 000 retraités. Et les 15,5 millions d’autres? Qui se soucie vraiment des retraités de France? Pourquoi sont-ils les variables d’ajustement des mesures du gouvernement?

Hier les professionnels de santé ont manifesté avec un certain succès. Mais qui sait que les retraités ont eux aussi foulé les pavés? 1000 à Paris, 300 à Marseille, 200 à Caen, 400 à Lille. En comparaison des 16 millions de retraités c’est peu…En plus, certains retraités sont allés manifester devant le siège de la télévision pour être certain de se faire entendre…

Il est vrai que les retraites sont gelées pendant 30 mois, ce qui entraîne de facto une baisse de pouvoir d’achat de près de 200€. Pendant, ce temps, le fioul, le gaz augmente et voilà qu’une taxe sur le diesel de 2 centimes va voir le jour. Une pension qui n’augmente pas, des charges qui progressent à un e vitesse grand V, voilà l’équation insoluble du pouvoir d’achat des retraités. Il baisse et ce n’est pas fini.

En plus, encore une fois dans l’indifférence générale, 1/2 million de  retraités vont voir leur Contribution Sociale Généralisée augmenter fortement. Le plafond de revenus pour bénéficier d’un taux réduit va être relevé. Pour une part, il sera de 13 900 euros. A  partir de 2015, 460 000 retraités vont donc changer de taux et voir leurs impôts augmenter de 50€ par mois rien qu’avec cette hausse de CSG !

Quand on sait que 50% des retraités ont une pension inférieure à 1200€, 2,5 millions de retraités vivent avec moins de 600€ par mois, il est difficile de faire passer les retraités pour des privilégiés ou des nantis. Et pour ceux qui ont une bonne retraite, c’est qu’il ont toute leur vie cotisé avec des contributions importantes. Ce ne sont pas des voleurs.

Ce qui est regrettable, c’est que les règles du jeu changent au milieu de la partie. Qui avait annoncé que les retraites seraient gelées, que la 1/2 part des veuves serait supprimé, que la CSG allait augmenter, que le fiscalisation des familles nombreuses allait être mise en place? Personne car sinon, les retraités se seraient méfiés.

Aujourd’hui c’est un mercredi noir pour les retraités. Mais le problème principal c’est que les retraités dans le futur vont surement encore devoir se serrer la ceinture. Les nuages s’amoncellent sur les retraites et décidément l’avenir n’est pas rose…