Noel approche à grands pas, mais que savons-nous exactement de ses mystères et de ses traditions ? Nous avons envie de tout vous révéler sur le  Père Noel,  sur les fameux bonhommes de neige et surtout sur les fameuses crèches de Noel qui font en ce moment polémique: quelles sont leurs origines et pourquoi ils sont devenus des symboles incontournables des fêtes de fin d’année ? Découvrez les plus belles crèches de Noel:

En ce moment les crèches de Noel font beaucoup parler d’elles. Et pourtant elles existent depuis le XIIIè siècle et c’est Saint François d’Assise qui a instauré cette tradition en 1223 en installant une crèche vivante avant de célébrer la messe de Noel. Il faut savoir que le mot crèche signifie auge ou mangeoire.  La crèche de Noël représente donc la mangeoire dans laquelle se trouvait Jésus à la naissance. La plus ancienne crèche non vivante connue date de 1252 au monastère franciscain de Füssen ! Ce qui est surprenant, c’est que certains veulent bannir les crèches de nos traditions, un peu comme à l’époque de la Révolution où les crèches furent interdites! Ne faisons pas un retour dans le passé désastreux! 

De façon plus joyeuse, Hubert Reeves écrivait  “Devenir adulte, c’est reconnaître, sans trop souffrir, que le “Père Noël” n’existe pas“, c’est tellement vrai car on dit que la jeunesse ne croit plus en rien ! Heureusement que le Père Noel croit encore aux enfants !

Ce bon vieux Père Noel est né en 1821 dans l’imagination du Pasteur Clément Moore, qui décrit un viel homme, fatigué, sur un traîneau qui distribue des cadeaux aux enfants. Le mythe avait commencé : le bon vieux père noël habiterait en Laponie près de Rovaniémi mais les historiens s’écharpent sur le lieu exact de résidence. Et nous espérons que vous avez convaincu vos petits enfants d’écrire au Père Noel, car chaque année, depuis 1962, date de la création du secrétariat officiel du Père Noel, ce sont près de 2 millions de lettres qu’il reçoit !

En fait le Père Noel est le descendant direct de Saint Nicolas qui lui ressemble en tous crins (veste rouge, barbe blanche, canne…). Le problème est que Saint Nicolas voyageait à dos d’âne ce qui n’était pas très facile pour porter les cadeaux. Et on le fête toujours le 6 Décembre, dans de nombreux pays ou de multiples régions.

Ce mythe charmant du Père Noel perdure jusqu’à ce que les enfants aient en moyenne 7 ans. D’ici là, que de stratagèmes, que de déguisements avant que le doute ne s’installe. Et comme le disait Pierre Desproges “les adultes sont de grands enfants : avant ils croyaient au Père Noel, maintenant ils votent…”

Quand on évoque Noel, on ne peut aussi s’empêcher de penser au fameux bonhomme de neige. En outre, vous connaissez l’histoire de l’ épouvantail qui brûlait pour un bonhomme de neige qui se fondait d’amour ?

Shakespeare clamait déjà en 1764 “Oh ! que ne suis-je un roi de neige dérisoire, Exposé au soleil de Bolingbroke, Pour fondre et m’évanouir en gouttes d’eau”. Cependant, la figure du bonhomme en neige fut popularisée dans un recueil de comptine allemande vers 1770.

Le bonhomme de neige que nous connaissons tous : habillé, emmitouflé n’a fait son apparition que vers 1904. Pour mettre un terme à ces belles histoires et histoire de vous occuper pendant les fêtes, sachez que le plus grand bonhomme de neige du monde fut construit en 1999 aux USA et il mesurait 37 mètres !

Alors maintenant à vous de nous raconter vos plus belles histoires de Noel !