La maternité et les périodes de chômage seront pris en compte à hauteur de deux trimestres dans les cotisations, annonce la ministre des Affaires sociales.