Nous allons vous raconter la fabuleuse histoire de Dobri Dobrev, le Saint de Baylovo. Cet homme de 99 ans, qui a perdu l’ouïe lors de la seconde guerre mondiale, vit dans un taudis, parcourt chaque jour 25 kilomètres pour mendier devant la cathédrale de Sofia. Mais il ne garde rien pour lui ! Il a déjà fait don de près de 40 000€ récoltés en faisant la manche pour financer les orphelinats ou les monastères bulgares ! Faisons connaitre ce magnifique exemple d’altruisme et de générosité :

Dobri Dobrev ressemble à un personnage célèbre connu pour sa générosité et son grand cœur: le père Noel. Mais lui n’est pas un mythe. Le grand-père est né en 1914 à Baylovo, un petit village Bulgare. Sa vie n’a jamais été facile, un obus allemand tombé trop près lui a ôté l’ouïe  en 1943.

On ne sait pas grand chose de sa vie, sauf qu’il pourrait être prochainement canonisé. En effet, ce grand-père de 8 petits-enfants consacre sa vie aux autres. Il veut faire le bien autour de lui. Pour cela, il n’hésite pas à marcher tous les jours 50 kilomètres pour mendier devant la grande cathédrale des 7 saints de Sofia. Sa maigre pension de 80€ par mois lui suffit amplement pour vivre. D’ailleurs, il dort sur une paillasse, et se contente chaque jour d’un morceau de pain et d’une tomate. 

Mais sa bonté est extraordinaire. Grâce à l’argent récolté en mendiant, il a financé pour 18 000€ la rénovation de la plus grande église chrétienne du pays mais il a donné  aussi 10 000€ pour mettre aux normes l’électricité d’un orphelinat. 

Cependant, sa santé décline, et Dobri n’arrive plus, à faire les longues marches quotidiennes pour aller mendier car ses jambes le font souffrir. Alors il doit prendre le bus et le comble c’est que le contrôleur le fait payer !

Nous avons été touchés par cette histoire alors faites comme nous relayez la magnifique histoire du Saint Dobri.