Selon Robert Doisneau “La beauté échappe aux modes passagères“. A 82 ans, Carmen Dell’Orefice a défilé la semaine dernière lors de la fashion week à Paris. Née en 1931 à New-York, elle a été photographiée par les plus grands artistes et a fait la une de tous les magazines de mode. Carmen adore son métier qu’elle exerce depuis 70 ans avec passion et déclare “J’apprends tous les jours comment bien faire mon travail, mais aussi qui je suis”. Découvrons les mystères de sa beauté surprenante qui défie le temps:

Carmen Dell’Orefice a commencé sa carrière il y a exactement 69 ans à New-York. Elle avait alors 13 ans et depuis n’a jamais quitté l’univers de la mode. Tour à tour muse de Salvador Dali, actrice dans des films ou séries télé, ou encore peintre. Mais c’est surtout le mannequinat qui l’a rendu célèbre, défilant pour les plus grands. Mais sa vie n’a pas toujours été facile. Ruinée par le fameux Bernard Madoff, elle a du reprendre le mannequinat en 2009 à 78 ans par nécessité.

Jamais lassée de son métier, Carmen irradie encore les défilés de son charisme, de sa chevelure blanche et de son allure de reine. Sur son visage pas une ride, une grâce folle et un succès qui ne s’est jamais démenti. Entre 70 et 80 ans, le mannequin a fait plus de une de magazines qu’elle n’en avait fait auparavant. 

Tout va bien pour elle, son agenda est complet, elle défilera lors des prochaines collections. Mais il y a juste son arthrose aux mains qui l’empêche d’écrire ses textos et ses mails. 

Regardez une photo de Carmen Dell’Orifice en 1950 puis une de 2013 et dites nous à quel âge vous la préférez ?

 Gauche; Carmen dans un défilé de mode dans un avion, 1955, à droite, et l'une de ses premières cartes de modélisation                               Carmen a été la modélisation ¿mais avec quelques brèves tentatives de retraite ¿pour près de 70 ans maintenant