Enseignante en art dramatique depuis plus de 15 ans, Jacqueline Laurent a été licenciée du jour au lendemain par un lycée canadien pour avoir joué dans un film érotique français en …1973 ! Un élève a retrouvé des passages dénudés de son professeur dans le film intitulé ” Le journal intime d’une nymphomane”. Les étudiants se sont passés le mot, les images et le film sous le manteau et l’école anticipant un éventuel scandale a renvoyé le professeur modèle de 73 ans. Selon le lycée “ un employé se doit d’être un exemple, et ce n’est pas cet exemple là que nous voulons véhiculer”. Cependant, si l’on regarde avec attention le film, qui à l’époque a pu faire scandale, serait de nos jours juste interdit aux moins de 13 ans. La professeur n’apparaît qu’une seule fois nue dans ce film à la fin et les passages ne sont en rien choquant. Notre société en 2014 serait-elle redevenue aussi puritaine qu’en 1970?

Ce renvoi pour deux fesses apparues à l’écran il y a 40 ans a provoqué une levée de boucliers. Les élèves adorent leurs professeur et ont lancé une pétition pour le retour immédiat de Jacqueline Laurent au lycée. Le web s’est emparé aussi de l’affaire et les sites influents canadiens demandent que le licenciement soit annulé.

Jacqueline Laurent-Auger s’insurge et a déclaré à un journal local “Renvoyer une personne, pour une chose qu’elle a fait il y a plus de 50 ans est complètement ridicule“Ce film étant un moyen de gagner sa vie afin de pouvoir se payer ses études d’art à Paris. Bref pas de quoi fouetter un chat et pourtant le lycée jésuite de Brébeuf persiste et maintient sa décision. 

Si l’on regarde de plus près le fameux film “Journal d’une nymphomane“, on peut s’apercevoir qu’on est loin d’un film X. Déjà le scénario ressemble plutôt à un film policier qu’à un récit pornographique. Ensuite la musique est de Richard Eldwyn que vous connaissez sous son vrai nom Vladimir Cosma et enfin le réalisateur Jesus Franco est plutôt connu pour ses talents de mise en scène de films d’horreur.

En outre, réduire la carrière de Jacqueline Laurent à des films érotiques serait fallacieux: Elle a joué dans les Chevaliers du Ciel en 1969, au Canada elle a monté de nombreuses pièces de théâtre dont la Cantatrice Chauve avant de s’illustrer dans des séries TV populaires. En outre, elle enseigne aussi la diction en utilisant des méthodes thérapeutiques. Réduire une femme et une artiste à son lointain passé est une hérésie.

Quand on vous dit que c’est une histoire de corne-cul !