ohRassurez-vous cette dame va bien! A 106 ans, une grand-mère a refusé de manger des épinards. Son neveu de 72 ans, qui s’occupait d’elle, l’a mal pris et lui a asséné une dizaine de gifles. La dame qui a encore son caractère lui avait juste dit “c’est de la bouffe de merde” à la manière de Jean-Pierre Coffe. Son neveu a été poursuivi pour “violences habituelles”, et a été condamné à 5000 € d’amende avec sursis par le tribunal correctionnel de Lyon. Mais combien de cas de violences sur des personnes âgées sont encore trop souvent passés sous silence ? Saviez vous que les coups et blessures volontaires envers les personnes âgées sont en augmentation de 45,4% ? La maltraitance sur les aînés reste un tabou.

Une victime est toujours une victime et quel que soit son âge, seulement les seniors sont la cible privilégiée des délinquants. On se remet moins bien d’une agression à 70 ans qu’à 20 ans ! Il y a une spécificité du traumatisme de la trace indélébile laissée par les agresseurs. La peur des représailles est beaucoup plus présente chez les retraités, et beaucoup d’entre eux refusent même de porter plainte. Le fait de se déplacer au commissariat est souvent une difficulté supplémentaire, la mobilité n’est pas toujours évidente à partir d’un certain âge.

La police préconise de ne pas conserver votre liquide chez vous, de ne pas retirer de l’argent au distributeur automatique toujours au même moment, de ne pas ouvrir à tous les vents votre sac ou votre sacoche. C’est assez évident mais une opération peut-être intéressante pour vous, ce sont les opérations “tranquillité seniors” qui permettent aux retraités de se signaler aux services de police afin que des rondes régulières soient effectuées auprès de leur domicile.

Tout le monde se souvient de l’agression dont a été victime Paul Voise deux jours avant le premier tour de la présidentielle en 2002. Les images de son visage tuméfié avait provoqué une vague d’indignation dans notre pays. On pouvait mettre un visage sur une victime. Mais combien de Paul Voise anonymes sont encore les victimes trop faciles de voyous ?