Bibihal Ouzbéki, une Afghane de 105 ans, a traversé toute l’Europe pour fuir les bombes et la guerre. Un périple qui l’a conduit de Kunduz en Afghnaistan jusqu’à un camp de réfigiés en Croatie. Pendant 21 jours, cette grand-mère a parcouru 4610 kilomètres sur le dos de son fils et de son petit-fils. Son rêve est de pouvoir séjourner en Suède pour vivre enfin sans peur. Les autorités croates ont confirmé son âge car elle avait amené sa carte d’identité avec elle. “J’ai mal aux jambes, je suis tombée et j’ai des cicatrices sur la tête mais je vais bien…”


Une centenaire afghane sur les routes de l’exil par lefigaro

44% des retraités sont contre l’accueil des migrants mais comment ne pas être touché par cette histoire ? Nous vous avions déjà raconté l’histoire d’un Afghan de 110 ans qui était arrivé en Allemagne le mois dernier et le récit de cette grand-mère nous a aussi ému.

A 105 ans, traverser les déserts, la mer, marcher sur des routes sans fin, se frayer un passage dans les forêts, c’est une aventure extraordinaire. Il faut un courage formidable mais si quitter son pays et ses attaches fut une décision très difficile à prendre.

Espérons que Bihibal arrivera bien en Suède et ne restera pas trop longtemps dans ce camp de fortune à la frontière de la Serbie. C’est tout le mal que nous lui souhaitons.