sécu varLucien Faucon, un retraité de 105 ans, a donné 300 000€ à la CPAM du Var car cette personne avait de “nombreux contacts avec notre organisme” déclare le directeur. Cette somme servira à moderniser les bureaux de la Sécurité Sociale du Var. Pour expliquer ce don généreux, le responsable de la communication déclare “en raison de son grand âge, et aussi parce que ce monsieur était atteint de nanisme, nous pensons qu’il a bénéficié de soins particuliers“. L’assuré n’avait pas de famille et c’est trois ans après sa mort que la Sécu a récupéré ce fabuleux héritage pour en faire un hall d’accueil avec une plaque… 

300 000€ pour refaire un accueil, voilà une bien drôle de façon d’utiliser cet argent!  Souvent les personnes lèguent à leur mort une partie de leur argent aux Restos du cœur, à la recherche contre le cancer ou à Emmaüs.  Cependant, le défunt aurait pu choisir des personnes privées et l’Etat aurait alors encaissé 60%. Il a choisi de léguer son patrimoine  à la sécurité sociale “en remerciement des prestations”sûrement à cause de sa maladie.

Certains trouvent ce geste magnifique d’autres sont surpris par l’utilité de l’affectation de cette somme mais dans tous les cas, Lucien avait un grand cœur. Reste a savoir si une plaque dans un hall d’entrée aurait fait plaisir à ce monsieur.

Mais cet exemple n’est pas un cas isolé : sans héritier, Armande a fait le choix d’aider, après sa mort sa commune en lui donnant un million d’euros ! Il faut savoir que dans notre pays 90% des successions  se font sans testament.

Quand on vous dit que les retraités ont le cœur sur la main.