Seniorin hat Schwierigkeiten den Laptop zu lesen3,5% des personnes de plus de 60 ans touchent le minimum vieillesse ce qui correspond à 557 800 personnes soit la taille de la ville de Nantes!  En tenant compte des conjoints,  714 000 personnes sont couvertes par le minimum vieillesse soit 1,1% de la population française. Pour rappel, le minimum vieillesse se monte à 800€ pour une personne seule et 1242€ par mois pour une personne seule. Et 56% des personnes âgées pauvres sont des femmes. Autre chiffre effrayant relevé par l’étude de la drees, 10% des SDF ont plus de 65 ans. Mais il faut aussi savoir qu’en 1960, 2,5 millions de personnes touchaient les minimas vieillesse, chiffre divisé par 5 en 50 ans. 

Pour être précis, en France le minimum vieillesse est constitué de l’allocation supplémentaire vieillesse (ASV) et de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA). Le minimum vieillesse n’est pas si vieux que cela : il a été créé en 19561, et il est est l’héritier de l’allocation aux vieux travailleurs salariés qui date de 1942. Une personne de plus de 65 ans peut bénéficier d’une allocation pour vivre qui n’excède pas 800€ si elle a de très faibles revenus.

Une société se doit de protéger et d’aider les plus âgés, souvent vulnérables. Car 44624 personnes de plus de 90 ans ont moins de 800€ par mois pour vivre. Comment voulez-vous payer une maison de retraite dont le coût moyen est de 1857€ ? Comment pouvez finir dignement vos vieux jours ?

Au sujet du minimum vieillesse, des responsables politiques agitent souvent le chiffon rouge des étrangers qui touchent 800€ de retraite sans jamais avoir cotisé. Ainsi Xavier Bertrand déclarait au Figaro le 25 octobre 2014 ” Aujourd’hui, 33 % des bénéficiaires de l’Aspa sont des étrangers non européens, qui n’ont parfois jamais travaillé en France, cela ne peut plus durer” Pour apporter une réponse précise à ces allégations, il faut savoir que 24620 étrangers sont éligibles au  minimum vieillesse et donc de l’ASPA soit 4,41% des allocataires. On est donc très loin du 1/3 des bénéficiaires. Vous nous direz c’est déjà beaucoup, chacun peut avoir son avis cependant il ne faut pas dire n’importe quoi sur ce sujet hautement sensible.

Globalement, les personnes qui bénéficient du minimum vieillesse sont en diminution. De 2012 à 2013, les allocataires du minimum vieillesse ont diminué de 1,2% ce qui signifie que 5000 retraités n’ont plus touché l’ASPA. Il n’y en qu’en 2009,  que le nombre d’allocataires de l’ASV et de l’ASPA a augmenté. C’était la première fois en 50 ans que ce chiffre a connu une hausse. Et 2009 c’est le début de la crise financière. Qui a dit que les retraités français n’étaient pas impactés par les soubresauts de l’économie mondiale?

Simone de Beauvoir dans son ouvrage de 1970 “La Vieillesse” disait que les mots vieillesse et pauvreté étaient intimement liés. Selon elle, “la société condamne délibérément les vieillards  à la misère, aux taudis, aux infirmités, à la solitude, au désespoir”

Fort heureusement, le niveau de vie des âgés a changé mais ce tableau apocalyptique a t-il réellement disparu ?