noirUn effroyable drame s’est déroulé vendredi dans un hospice tenu par la congrégation de Mère Térésa au Yémen. Quatre hommes armés ont attaqué une maison de retraite à Aden et onze personnes âgées et quatre religieuses indiennes qui travaillaient comme infirmières ont été tués. L’Etat Islamique est vraisemblablement le responsable de cet attentat et les autorités du pays pensent qu’on cherche clairement à faire disparaître toute présence chrétienne au Yémen. Le Pape François souhaite que «ce carnage inutile réveillera les consciences, qu’il conduira à une conversion des cœurs et qu’il poussera les parties concernées par ce conflit à renoncer à la violence». Mais comment peut-on s’en prendre à des personnes âgées ? 

Il est difficile de prêcher l’amour quand on a devant soi des barbares. Le Pape a parlé “d’attaque diabolique” et il faut regretter que ce drame soit passé inaperçu en France afin de réveiller les consciences.

Un peuple qui ne s’occupe pas de ses anciens est un peuple qui meurt mais tuer des personnes âgées au nom d’une religion c’est barbare et c’est la première fois qu’une maison de retraite est visée dans un attentat. 

Al-Qaïda a publié un communiqué pour nier “tout lien avec l’attaque contre l’hospice”. “Ce n’est pas notre façon de combattre” ont-ils rajouté. Mais qui peut  “combattre” en rependant la terreur dans un hospice?